the next chapter of the inauguration :  the afternoon of Saturday 2nd July

 

 

Comment croire qu’il m’aura vraiment fallu six semaines entières pour vous raconter la suite du weekend inaugural …  Tant de choses à faire après (comme à la suite d’un grand mariage !) et en même temps il a fallu lancer notre série estivale des Concerts du Marché (à raconter dans un article à venir) et essayer, sans trop de succès toutefois, à rattraper un peu du sommeil qui manque si cruellement.

L’article précédent vous a raconté la matinée du samedi (avec la consécration de l’orgue par l’évêque et les discours des officiels).  L’après-midi du samedi 2 juillet devait être un véritable festin de styles musicaux différents grâce à une série de mini-concerts donnés par des musiciens triés sur le volet.  Mais je n’ai aucune photo à vous montrer !  Comme il fallait s’y attendre, je n’ai pas eu la possibilité d’en faire moi-même, et je n’en ai pas reçu.  Comme lot de consolation, voici les photos que nous avons utilisées dans le programme :

Jean-Marie Tricoteaux (la Renaissance finissante jusqu’à Jehan Titelouze – œuvres de Philips, Titelouze et Racquet)tricoteaux

Jean-Luc Ho (l’orgue parisien – extraits de la Messe pour les Couvents de F. Couperin)HO ..Etienne Baillot (le répertoire ibérique – œuvres de Mudarra, Cabezón, Corea de Arauxo, Cabanilles, Ximénez)

BAILLOT

Elisabeth Geiger avec Stéphanie Paulet (violon) (l’orgue dans la musique d’ensemble – extraits « Minoritenkonvent », MS XIV 726) spauletelisabeth geiger

 

 

 

 

 

Jérôme Mondésert (le répertoire germanique et de l’Europe du nord – œuvres de Praetorius, Sweelinck, Weckmann, J.S.Bach)

mondésert

Martin Gester (un pas vers la musique galante – œuvres de M.Corrette, Rameau, Beauvarlet Charpentier, Mozart, J.Haydn) gester

A notre avis, le public souhaiterait aller et venir librement plutôt que d’assister à un marathon de plus de trois heures de musique.  Il est venu …  mais il est resté !  et l’église a été de nouveau bondée.

En soirée, un « dîner debout » auquel ont assisté quelques 200 personnes, dont un grand nombre de musiciens, a permis de décompresser et de retrouver de vieilles connaissances …  sans garder l’œil rivé sur la pendule.

Je plonge maintenant dans la préparation du récit du lendemain, dimanche 3 juillet.  C’est pour très bientôt, promis-juré !

 

the next chapter of the inauguration :  the afternoon of Saturday 2nd July

Would you believe it has really taken me six whole weeks to get on top of the aftermath of the inaugural weekend, all the while attending to the weekly Market Concert (more of this in another post) and trying – though with little success – to catch up on some badly-missing sleep ? 

The last post dealt with the Saturday morning (benediction by the bishop and official speech-making).  The afternoon was to be a real feast of different organ styles in a series of six short concerts given by carefully-chosen musicians.  Alas, I have no photos whatever to show you !  Of course I was in no position to take them myself :  and none have been sent to me.  But I can show you the programme photos …

The organists were (in order) :  Jean-Marie Tricoteaux (from late Renaissance to Jehan Titelouze)  –  Jean-Luc Ho (the « Parisian organ »)  –  Etienne Baillot (the Iberian repertory)  –  Elisabeth Geiger with Stéphanie Paulet (violin) (the organ in ensemble music)  –  Jérôme Mondésert (Germany and Northern Europe)  –  Martin Gester (the « style galant »).  For English-speaking friends these names may not mean much but these organists are among the very best.  Our idea was that most people would wish to come and go :  but they came to stay and the church was packed once again. 

Our day ended with a « standing dinner » for about 200 people, musicians in particular.  It was so good to have time to see friends again and not have to watch the clock …

And now I’m getting the story of Sunday 3rd ready.  It’ll be ready soon – promise !