Étiquettes

, , , , , ,

to keep your appetite up

Puisque vous avez aimé mon dernier post sur le chocolatier Dufoux …

J’y suis retournée dernièrement pour examiner le « brouillon » du chocolat créé en l’honneur de l’orgue de Charolles.  Comme le dirait le guide Michelin, cela « valait le voyage ».  Regardez donc ces photos !

Une « salle d’attente » propre à nous mettre en condition :

les Amis de l'Orgue de Charolles et les chocolats Dufoux

les Amis de l'Orgue de Charolles et les chocolats Dufoux

les Amis de l'Orgue de Charolles et les chocolats Dufoux

Apparemment sorti tout droit d’un magasin de farces et attrapes, des chocolats au poivre rouge.

les Amis de l'Orgue de Charolles et les chocolats Dufoux

Ne vous y trompez pas, c’est superbe.  (Comme en musique, ou en harmonisation d’orgue, tout est dans le dosage.)

Et voici que nous prenons connaissance du « Plein Jeu » …

La présentation est très importante :

les Amis de l'Orgue de Charolles et les chocolats Dufoux

Sur la surface lisse et brillante de ce carré de 9,5 centimètres sera appliqué le transfert :

les Amis de l'Orgue de Charolles et les chocolats Dufouxles Amis de l'Orgue de Charolles et les chocolats Dufoux

Le tout sera vendu dans un emboîtage transparent individuel.

Mais ce n’est pas l’aspect – quelque beau qu’il soit – qui nous intéresse le plus !  Pierre-Yves Dufoux a apporté un exemplaire plus sommairement fini mais destiné à la dégustation.

les Amis de l'Orgue de Charolles et les chocolats Dufouxles Amis de l'Orgue de Charolles et les chocolats Dufoux

Ah … !  Carrément addictif :  enrobage caraïbe 66%, ganache fruit de la passion sous une cassonnade de coco à la fleur de sel. Rien de gras, rien de collant, un merveilleux mélange complexe de goûts et de textures.

Mais hélas pour vous, chers lecteurs au loin, ce sera finalement une édition limitée :  pour le déguster, vous devrez venir à Charolles !

 

 

to keep your appetite up

 Since you enjoyed my last post about Dufoux, the brilliant chocolate maker …

I went back the other day to examine the « rough draft » of the chocolate created in honour of the Charolles organ.  The (short) trip was more than worthwhile.  Just look at the photos !

The « waiting room »  …  with the red pepper chocolates which might appear to be a practical joke.  But make no mistake, these are absolutely fabulous.  As in music – or in organ-voicing – it’s the dosage that counts.)

It was time to meet the « Plein Jeu ».  It has to look good of course :  on the perfect mirror finish of this 9.5 cm square morsel the transfer will be applied.  Then it will be individually packaged.

But of course it’s not the look of the thing that is the most interesting.  Pierre-Yves Dufoux then produced a less carefully finished one, made for tasting. 

I could really get addicted to this !  coated in 66% Carribean chocolate, the merest layer of passion-fruit « ganache » and then a finely crystallized caramel lightened with coconut and wild salt.  Nothing sticky, nothing over-rich, a fantastically complex mixture of flavours and textures.

But alas for you, dear distant readers, this has to be a limited edition and to taste it you will have to come to Charolles.