Étiquettes

, , , , , , , , ,

 

a Christmas out of the box (the English is down below)

 

l'orgue de Charolles

Ici à Charolles, notre cadeau de Noël a été notre nouvel orgue.  Tous les registres ne sont pas encore installés car le froid est venu.  Lorsque la température intérieure de l’église est descendue en-dessous de 10°C en semaine, toute harmonisation est devenue impossible à cause de la condensation qui se produit dès que l’harmoniste souffle dans le tuyau pour  constater son timbre et sa vitesse d’attaque.  Comme n’importe quel flûtiste à bec vous le dira, cette condensation modifie le son de façon très importante.

Vous savez déjà que les festivités inaugurales auront lieu les 2 et 3 juillet 2016 :  il n’y a donc pas d’urgence.  Les huit rangs actuellement installés sont :  Grand Orgue Montre 8 + Gros Bourdon 8 + Prestant 4 et Positif Bourdon 8 + Prestant 4 + Flûte d’allemand 4 + Nasard 2 2/3 + Doublette 2.  Même si c’est peu par rapport à l’ensemble prévu, de très nombreuses combinaisons sont possibles.   

Quentin Blumenroeder nous a donné le feu vert pour utiliser ces huit registres lors des offices et le moment souhaité par le clergé a été la Messe de Minuit.  « Minuit », c’est peut-être beaucoup dire puisque elle a eu lieu dès 19 heures, moment plus facile à gérer pour les familles :  et de fait, l’église était plus que remplie par quelques 500 personnes.

En veillée, des jeunes filles de la paroisse (préparées et accompagnées par Mike Carver) ont chanté de beaux Noëls traditionnels entrecoupés de lectures :  la Messe a pu ensuite commencer, accompagnée par l’épouvantable « électronium » Viscount.  Vous vous souvenez peut-être de cette photo prise en octobre ? 

Charolles: deux orgues Mais après l’Agnus Dei je l’ai quitté pour toujours (du moins, c’est mon espoir !) et, faisant le tour du déambulatoire, me suis installée à la console de notre nouvel orgue dont les timbres de toute beauté, forcément un peu étouffés par la masse humaine mais remarquablement « présents », ont apporté une consolation magnifique pour tous les « sons » frelatés dont nous avions eu à souffrir.  (J’ajouterai que le toucher est tout simplement divin car on a l’impression de jouer dans du champagne :  j’ai été évidemment la seule à pouvoir profiter de cela !)  Le chant de Communion (où l’assemblée, malgré la discrétion de l’accompgnement, a tout à fait oublié de chanter les deux premiers couplets) suivi d’une pièce de caractère pastoral (Récit de Nazard par Clérambault) et d’un jubilatoire « Il est né, le divin enfant » – de brefs applaudissements spontanés (pas du tout la coutume chez nous) ont salué l’orgue qui a remercié par un « Plein Jeu » lumineux (quoique nous n’ayons pas encore de mixtures).

Jamais on n’a eu un aussi magnifique cadeau de Noël !  A vous tous qui ont aidé, encouragé, conseillé, parrainé, des remerciements du fond du cœur.  J’espère que votre Noël a été à la même hauteur !

 

 

a Christmas out of the box

 

Our Christmas present, in Charolles, is our new organ.  It is not yet finished :  the cold weather set in recently and week-time temperatures in the church dropped.  Round about 10°C, it became impossible to voice the pipes, since blowing into them to ascertain the exact sound and speed of attack produced condensation :  and this, as any recorder player will tell you, drastically changes the sound.

As you know, the inaugural ceremonies are to take place on 2-3 July 2016, so there is still plenty of time.  Eight ranks are in place :  Grand Orgue Montre 8 + Gros Bourdon 8 + Prestant 4 and Positif Bourdon 8 + Prestant 4 + Flûte d’allemand 4 + Nasard 2 2/3 + Doublette 2.  Even though this is only a small part of the total specification  it provides a vast number of interesting possibilities.

Quentin Blumenroeder had given us the go-ahead for using these eight ranks for church services :  midnight Mass was to be the time.  « Midnight » ? …  well, it was in fact at 19h so that families could more easily attend, and indeed the church was jam-packed with much of the standing-room occupied (on an estimate :  500 people).

To begin with, some young girls from the parish (coached and accompanied by friend Mike Carver) sang some beautiful Christmas carols alternating with readings :  then the Mass proper began to the accompaniment of the hideously dreadful electronic Viscount.  (You’ll perhaps remember the photo I took from the console in October …) 

But after the Agnus Dei I left it, never to return (well, that is my ardent hope !) and the Mass finished with our new organ whose beautiful timbres, not overly loud in the crowded church but incredibly « present », were a mighty consolation for all the virtual muck that had been our lot previously.  (Add to this that the touch is absolutely thrilling, like playing in champagne …  though I was of course the only one to benefit from that !)  The Communion hymn (although the accompaniment was so soft, the congregation quite forgot to sing at the beginning), a pastoral-style solo piece (Récit de Nazard by Clérambault) and then a rousing « Il est né, le divin enfant » :  whereupon the church broke into applause for the organ (not really the custom here).  To which the organ replied with a luminous « Plein Jeu » (even though we have no mixtures as yet).

This is our very best Christmas present ever !  Thanks to all of you who have provided help, encouragement, advice, finance …  I hope your Christmas has been every bit as happy !