Étiquettes

, , , , , , , ,

We’re back from Haguenau :  news of the case  (you’ll find the English version below)

Mon dernier article date d’il y a exactement un mois et j’imagine que vous pensez que nous avons profité de ce voyage à Haguenau pour bien flâner et faire du tourisme.  Euh …  pas exactement ! il y avait une montagne de choses à faire (éditer les photos n’en était pas la moindre) dès notre retour de ce raid éclair.  Sans parler de notre Assemblée Générale qui arrive (le 21 mars) avec tout ce que cela suppose en amont.  Mais je ne veux plus vous laisser sans nouvelles.  Aujourd’hui je me contenterai de vous parler de la construction du buffet.

C’est le domaine de Christian Schalck, Maître Ebéniste qui cumule des compétences impressionnantes et diverses acquises au cours d’une carrière atypique :  la comptabilité et l’informatique de haut niveau, auxquelles se joignent un amour profond de l’art, des lettres, de l’histoire …  et de l’orgue.

C’est lui le coordonnateur des travaux de l’équipe qui a conçu le buffet si élégant de l’orgue de Charolles, c’est lui qui en a produit tous les dessins (assisté de son ordinateur).  Il a de plus un rôle très important dans l’organisation des chantiers …  bref, un atout pour la Manufacture !  (Il est, de plus, d’une modestie et d’une discrétion exemplaires …)

Christian Schalck:  un oeil qui pétille

Christian et son ordinateur

le dessin en 3 dimensions du châssis

le chassis pour de vrai

le côté gauche:  panneaux (et corniches)

Pierrick nous montre les panneaux

à l'écran:  schéma général de la transmission

et en détail

pièces préparées pour les corniches

...  présentées pour en donner une idée

Nos photos :  Christian Schalck lui-même  …  le dessin en trois dimensions du châssis de l’orgue et les éléments du châssis « en vrai »  …  les panneaux (avec Pierrick qui nous en a fait le commentaire)  …  deux des très nombreux dessins de la transmission  …  les moulurations de la corniche, si généreuses qu’elles doivent être produites en plusieurs pièces qui seront assemblées ensuite  …

Pendant ce temps,  Jean-Marc était occupé par le sommier d’un orgue local qui avait un besoin urgent de quelques réparations et Quentin Blumenroeder lui-même était à Strasbourg avec Sharon pour l’harmonisation du Silbermann de l’église Sainte-Aurélie (en fin de restauration par la Manufacture). 

Nous n’avons donc pas vu tout le monde occupé autour de notre instrument :  mais ce que nous avons vu était vraiment enthousiasmant.  Et dans un mois, l’assemblage de ce buffet dans la Salle de Montage à Haguenau sera imminent !

We’re back from Haguenau :  news of the case

My last post was a whole month ago and I suppose you are thinking that our trip to Haguenau must have been a lengthy, leisurely one.  Well …  not exactly, there was a whole heap of urgent things to do (not the least of which was editing the photos) upon our return from this there-and-back excursion.  And now we are heading towards our Annual General Meeting on 21st March – which also means a lot of work in the wings.  But I simply can’t leave you without news any longer.  Today I’ll just tell you about how the case is coming along.

The man in charge of this is Christian Schalck.  This « Master Cabinetmaker » has acquired an incredible number of skills during his a-typical career :  accountancy and computerizing at a very high level, plus a deep love of art, history and (of course !) the organ.

The supremely elegant case of the Charolles organ was designed by him.  All the technical drawings were produced by him (via his computer).  He plays a large part in organizing the construction work …  truly, an asset to the Manufacture !  (And to complete the portrait, he is also of quite exemplary modesty …)

Here are some photos …  Christian Schalck himself  …  the 3D computer drawing of the frame of the case, and the frame itself  …  the panelling (with Pierrick who was our guide)  …  some of the tracker action drawings  …  the corniches (which are so rich that they have to be produced in several « layers » and then put together) …

In the meantime,  Jean-Marc was busy giving some urgent attention to the wind-chest of a local organ, and Quentin Blumenroeder himself was voicing the only-just-restored Silbermann at Sainte Aurélie (Strasbourg) with Sharon.  

So that in the end we didn’t see everyone hard at work on our organ :  but what we did see was thrilling.  And in a month or so, the case will start to be put together in the « Salle de Montage » at the Manufacture !