Étiquettes

, , , ,

our first concert in the 2014 season (English below, as always!)

Voici venir (le vendredi 2 mai) le concert « Musée en Musique » qui, depuis 2011, marque le début de notre saison.  Qu’est-ce donc ? 

 A environ 15km de Charolles se trouve la ville de Paray-le-Monial où entre 1673 et 1675 fut révélée à Sainte Marguerite-Marie Alacoque la vision du Sacré Cœur de Jésus.  (En passant :  c’est chez les Clarisses à Charolles que Sainte Marguerite-Marie reçut sa première Communion et un bas-relief en bois du sculpteur René Davoine placé dans le déambulatoire de notre église dépeint cette scène.)  Comme il fallait s’y attendre, Paray devint par la suite un lieu de pèlerinage très important.  Le Musée du Hiéron (fondé à la fin des années 1880 et Musée de France depuis sa complète réhabilitation en 2005) y propose une nouvelle approche, culturelle, du sentiment religieux de l’Occident chrétien.  (http://www.musee-hieron.fr/#)

Hiéron-aviation

C’est avec joie que les Amis de l’Orgue de Charolles ont accepté l’invitation du Musée d’y organiser un concert annuel en lien étroit avec les collections.  Avec quelque trépidation aussi !  Car si organiser un concert dans un musée est chose facile, le prévoir en résonance parfaite avec une exposition est une mission des plus exigeantes. L’exposition temporaire 2014 (du 14.06.2014 au 04.01.2015), « Divines Joailleries », sera consacrée à l’art de l’orfèvre parisien Joseph Chaumet (1852-1928).  Au centre, son chef-d’œuvre la Via Vitae.  Ce « Trésor national » monumental, œuvre engagée personnelle, affirme que « rien n’est trop beau pour Dieu » à travers des scènes de la vie du Christ (138 figurines en or et ivoire dans des décors d’autres matières précieuses).  (http://www.musee-hieron.fr/collections/le-tresor-national/)

scène via vitae

Une telle affirmation de foi exigeait un concert de même portée … Il aura lieu le vendredi 2 mai.  La claveciniste américaine Martha Cook s’est longuement penchée surL’Art de la fugue de J.S. Bach afin d’en percer le sens intime.  Prouesse stylistique certes … mais aussi et surtout le « dernier testament » du compositeur qui entrevoit le terme de sa vie terrestre.  (Cette découverte sera présentée dans un livre à paraître chez Fayard dans quelques mois, un CD est en préparation.)  Commenté, interprété et écouté dans cette optique, L’Art de la fugue révèle une dimension incomparable que, souvent, on ne soupçonnait pas.

Martha portrait 800

Toutes informations pratiques :  http://orgue-charolles.pagesperso-orange.fr/index_fichiers/Page691.htm

For the fourth year now, our concert season will begin with «  a Museum set to music ».  What can this be ? 

Some 15km from Charolles is Paray-le-Monial, the town where Saint Margaret Mary Alacoque was given visions of the Sacred Heart between 1673 and 1675.  (By the way, a wooden bas-relief by the sculptor René Davoine in our church shows the Saint receiving her first Communion in the Convent of the Poor Clares in Charolles.)  Not surprisingly, Paray was to become over the years an important pilgrim venue.  In keeping with this, the Hiéron Museum of religious art (founded in the late 1880s and entirely restructured in 2005, becoming a « Musée de France ») provides a new approach to Western Christianity.  (http://www.musee-hieron.fr/#)

The invitation made to the Amis de l’Orgue de Charolles to organize in the Museum a yearly concert in keeping with the current exhibition was joyfully received – albeit with some trepidation.  Nothing is easier than to put on a concert in a museum :  but linking this concert intimately with the works of art exposed is a most demanding task.

The 2014 temporary exhibition (14.06.2014 – 04.01.2015), « Divines Joailleries » (« Divine Jewelry »), is to be devoted to the the Parisian goldsmith Joseph Chaumet (1852-1928), centering around his masterpiece (classified as a « National Treasure ») the « Via Vitae ».  This monumental work of art is a personal affirmation that « Nothing is too beautiful for God » and presents scenes from the life of Christ (138 figurines of gold and  ivory in settings of various precious materials).  (http://www.musee-hieron.fr/collections/le-tresor-national/)

The concert accompanying such an immense statement of faith could only be devoted to a comparable affirmation … 

It will take place on Friday 2nd May.  The American harpsichordist Martha Cook, after years of study of J.S. Bach’s Art of Fugue, has determined that this masterpiece is not merely a stylistic prowess but also and foremost the composer’s « last testament » as his life draws to its end.  (A study is to be published by Fayard in the months to come and a CD is also to be released.)  Seen in this light – or rather, « heard » – the Art of Fugue reveals a dimension which could so easily go unnoticed.

For further information :  http://orgue-charolles.pagesperso-orange.fr/index_fichiers/Page691.htm