Bolbec, a turning-point in European organ history

As usual …  the English is « down under »!

Pour devenir le merveilleux « orgue parisien » qui a marqué la fin du XVIIème siècle, le chœur massif des registres de Principaux du Blockwerk hérité du Moyen-Age et de la Renaissance a dû entamer une évolution importante.

Jusqu’à ce siècle aurait existé un « style européen » indifférencié.  Des registres individuels (d’abord un Principal 8’) se sont ensuite désolidarisés afin de pouvoir sonner séparément du plenum brillant.  Peu à peu, les caractéristiques sonores nationaux se développent …  Sous l’influence directe de l’organiste-compositeur normand Jehan Titelouze (1563/4-1633) et des influences de l’Ecole Flamande fut ajouté un Positif de dos à jeux séparés et également une pédale indépendante.  Ainsi apparaît l’orgue polyphonique « à la Titelouze », d’une richesse sonore inouïe puisque les combinaisons de jeux peuvent être variées presqu’à l’infini.  Le milieu du siècle vit apparaître un demi-clavier de Récit ou d’Echo …  ensuite les deux.

L’orgue de l’église Saint-Michel à Bolbec (Normandie) est un instrument qui  fait rêver tous ceux qui se passionnent pour l’histoire de l’orgue européen.  Construit en 1630 par Guillaume Lesselier, il subit plusieurs modifications non seulement avant d’être acquis par l’église Saint-Michel en 1792 … mais aussi depuis !  Classé monument historique, il fut restauré de façon exemplaire en 1999 par Bertrand Cattiaux pour redonner à l’instrument l’état qu’il avait en à la fin du XVIIIème siècle.

C’est un instrument unique en son genre dans le paysage des orgues français et même européens, où il existe peu d’instruments de cette époque aussi complets et de cette qualité sonore, qui permettent de jouer et d’écouter la musique de la fin de la Renaissance et de l’époque baroque.

dsc01507-1 assoc orgues bolbec 1000

Voilà pourquoi un tel orgue offre une base de réflexion très enrichissante pour l’orgue de Charolles :  tout en s’insérant dans un contexte historique bien précis, il est d’une ouverture étonnante et peut présenter l’essentiel du répertoire classique.  Et puis, nous pouvons même laisser de côté les considérations techniques qui paraîtront peut-être fastidieuses à bon nombre des futurs auditeurs de l’orgue de Charolles  – celui de Bolbec est tout simplement merveilleusement beau !

dsc00299

bolbec-soubassement_medium

En attendant d’aller sur place, on peut sur l’Internet écouter cet instrument admirable:

COMPOSITION

Positif de dos C-D-c’’’ Grand Orgue C-D-c’’’ Récit c’-c’’’ PédaleC-A°-D-f’
Dessus de Flûte 8 (c)**Bourdon 8 *
Prestant 4’ */**Flûte d’Allemand 4
Nazard 2 2/3
Doublette 2*
Tierce 1 3/5
Fourniture III 1 *
Cymbale II*
Cromorne 8**Voix humaine 8
Bourdon 16**Montre 8*Dessus de Flûte 8 (c’)**Bourdon 8*
Prestant 4*
Nazard 2 2/3Quarte de Nazard 2
Doublette 2*Tierce 1 3/5
Fourniture IV 1 1/3*

Cymbale III 2/3*

Grand Cornet*

1ère Trompette 8

2ème Trompette 8**

Clairon 4

Cornet VTrompette 8 Flûte 8Flûte 4Trompette 10Clairon 5
Echo c-c’’’ Accouplement GO/Pos à tiroirTirasse GOTremblant fortTremblant douxDiapason :  ¾  ton au-dessous du ton moderne.Tempérament inégal (Sauveur, 1701).
Bourdon 8Prestant 4Nazard 2 2/3Doublette 2Tierce  1/3Plein Jeu II

Voix Humaine 8

Les jeux marqués * sont tout ou en partie du XVIIème, ceux ** du XVIIIème.

Bolbec, a turning-point in European organ history

On its way to becoming the late 17th Century Parisian organ, the ancient Blockwerk (the massive Medieval undivided Principal chorus which contained all pitches) had to undergo some important changes.  Stops had to be able to sound separately … national styles began to evolve …  Thanks to the influence of the Norman organist-composer Jehan Titelouze (1563/4-1633) and the Flemish school, a back Positif and independant pedal stops were added.  This « polyphonic organ after Titelouze» is an instrument of singular richness, for the stop combinations are virtually unlimited.  Then the Récit et Echo half-keyboards were added …

The organ in Saint Michael’s church in Bolbec (Normandie) is an exceptional illustration of this process.  Built in 1630 by Guillaume Lesselier, it arrived (after various modifications) in Bolbec in 1792 …  and continued to be modified !  But it was duly put on the official list of French Historic Monuments and then remarkably restored to its late 17th Century state by Bernard Cattiaux in 1999.

The amount of original material remaining and the exceptional quality of its sound (suitable for the interpretation of repertory starting in the late Renaissance and covering the entire Baroque period) make it unique.

Obviously, such an instrument is an ideal starting-point for the Charolles organ !  Its historical profile is extremely precise, and yet it lends itself surprisingly well to the whole  classical repertory.

But it might be best to abandon all such technical considerations (which will no doubt seem discouraging to many of the people who will listen to the Charolles organ) :  the sounds of the Bolbec organ are simply marvellous ! 

These sound-tracks will give you some idea:

Marie-Odile Vigreux, the offical organist:  https://soundcloud.com/marieodile-vigreux

Robert Bates  plays Titelouze: http://www.youtube.com/watch?v=KjPSWOAjPxk

and here is some Grigny (not what this organ was intended for, admittedly !) played by Pierre Farago:  http://www.youtube.com/watch?v=i13GiXjvjes

 See above for the composition of this famous instrument!