Étiquettes

, , , , , , ,

Friday 13th, a lucky day – but also a trying one ! (2)

(English version below)

 

Je ne vous l’ai pas dit dans le post précédent …   Certes, l’église de Charolles était ouverte pour le concert, mais dans le chœur le sol en béton ciré n’était pas encore tout à fait sec.  Interdiction donc de chauffer plus d’une heure, et ceci pendant une semaine de grand gel dans un bâtiment fermé depuis plus d’une année !  Une très discrète tiédeur perceptible au début du concert a fait rapidement place à un froid glacial.  Heureusement pour eux, les membres du public étaient bien couverts.

P1010497 édité 1000

Il n’en était pas de même pour les artistes qui, ayant courageusement opté pour une vraie tenue de concert, ont souffert grandement malgré des châles apportés par l’Association.  Nous les voyions littéralement se rétrécir avec le froid, – mais rien dans la musique n’indiquait à quel point jouer dans ces conditions était un exploit. 

Comme souvent, des épreuves pénibles fournissent en rétrospective matière à de l’humour :  voir le beau dessin fait par Emmanuelle Ayrton pour le Livre d’Or des Amis de l’Orgue !

2013.12.13  livre d'or 2 1300

Après ce grand frisson, une bonne soixantaine de mélomanes se sont dégelés dans un restaurant voisin grâce à une excellente ambiance et à un non moins excellent pot-au-feu.  Entre les plats ils purent poser de très nombreuses questions à Quentin Blumenroeder :  l’orgue conviendra-t-il à des offices aussi bien que pour des concerts ?  quelles essences de bois seront utilisées ?  qu’en est-il du fait qu’un très grand tuyau « parle » plus lentement qu’un tout petit ?  quelle est la différence entre un orgue classique et un orgue romantique et de quelle sorte sera celui de Charolles ?  la rénovation de l’église avait-elle modifié l’acoustique ?  …  et mainte autre.

On devine aisément le ravissement des personnes présentes (et particulièrement de celles qui avaient déjà parrainé des tuyaux) car les réponses de Quentin Blumenroeder, tout en étant nécessairement fort techniques à certains moments, étaient toujours faciles à comprendre.   Et à l’heure du départ tous exprimaient le vœu de visiter la Manufacture à Haguenau l’été prochain … 

 

What I didn’t tell you in the previous post that although our church was open for the concert, the « béton ciré » was not yet quite dry.  Heating was therefore strictly limited to one hour.  And this in the middle of a general freeze, in a church which had been closed for over a year !  Some slight warmth was perceptible at the beginning of the concert, but a blanket of cold air soon fell upon us.  Unpleasant for the public, but we had our coats  …

But the musicians had bravely opted for proper concert dress …  I hasten to say that although they appeared to be gradually shrivelling with the cold despite a hand-out of shawls provided by the Association, nothing in the music could have given any inkling of the ordeal they were suffering.

Looking back with a sufficient sense of humour, many painful things can lead to amusement :  Emmanuelle’s contribution to the Visitors’ Book is a striking example of this !  (title : «  our concert-dress for next time ! » 

After the cold in the church, the 60-plus people who went on to dinner in a nearby restaurant unthawed happily over an excellent pot-au-feu.  Between courses were two « question-times » during which Quentin Blumenroeder provided suitably technical but at the same time entirely comprehensible answers on many aspects of the future organ :  will it be suitable for church services as well as concerts ?  what woods will be used ?  how to cope with the delay with which a large pipe speaks compared to the speed of a small one ? what is the difference between a classical organ and a romantic one, and what will the Charolles organ be ?  had the acoustics of the church changed because of the renovation ?  …  and many many others.

The guests were understandably delighted …  and those who had already sponsored pipes particularly so.  If a visit to Haguenau can be arranged next summer there will be no shortage of participants !