Dear English readers:  please go to the bottom of this page  (admire the photos as you go!)

 

Vous êtes sûrement impressionnés, comme nous, de tout ce que nous avons vu et vécu d’intéressant, d’émouvant et de beau en seulement deux journées.  Voici la troisième et dernière …

P1010334  2013.07.09  1 copie LB KRAUTWILLER 1000

 

 

Jour 3:  un rendez-vous matinal nous avait été donné dans la minuscule chapelle protestante de Krautwiller pour le remarquable orgue (petit lui aussi: 7 jeux) construit par Stiehr-Mockers en 1846 et rénové par la Manufacture Blumenroeder en 2010.

P1010340  2013.07.09  1 copie LB KRAUTWILLER 1000

Quelle pêche!  D’autant plus que les morceaux choisis pour la démonstration convenaient admirablement:  point de Frescobaldi, point de Franck …  mais des morceaux de l’époque dans le plus pur style alsacien.  C’est grâce à Julien Bailly, organier vu la veille en train d’harmoniser un instrument, que nous fut révélée avec brio la personnalité de cet instrument étonnant.

Un autre étonnement nous attendait en sortant de la chapelle:  notre organiste est reparti pour la même destination que nous (à 27 km), mais la ressemblance s’est arrêtée là …

DSCN3665 DB KRAUTWILLER VELO 1000DSCN3676 DB KRAUTWILLER VELO 1000

Ayant fait (la veille) dans le Fort de Schoenenbourg notre « devoir culturel », il nous restait à accomplir notre « devoir gustatif ».  La fantastique brasserie artisanale indiquée par Quentin Blumenroeder ne pouvant pas accueillir un groupe, notre organisatrice s’était tournée (sans trop d’états d’âme, assure-t-on) vers le vin:  moins « exotique » pour des Bourguignons certes, mais tout à fait aussi bon.

C’est sur la terrasse idyllique de « la Table des Barons » à Saverne que le viticulteur Vincent Stoeffel nous a fait apprécier son excellente production. (Les amortisseurs des voitures ont accusé le coup sur le chemin du retour.)

 

DSCN3680 DB RESTAURANT SAVERNE 1000

Une fois le déjeuner dévoré avec enthousiasme (d’authentiques spaetzle …),

 

 

 

P1010362  2013.07.09  2 copie LB MARMOUTIER 1000

 


 

 

il nous restait un seul rendez-vous,
mais non le moindre.  Un haut-lieu mondial pour son architecture …

 

 

 

et pour son orgue (A. Silbermann).DSC_0411 DB MARMOUTIER 1000

Oui, c’est Marmoutier …  Une présentation et ensuite une démonstration magistrale nous furent offertes par Hubert Sigrist (debout, à droite):  F. Couperin, Clérambault …  

P1010365  2013.07.09  2 copie LB MARMOUTIER 1000

Difficile de s’arracher …  mais la route étant longue, il fallait s’y résoudre.  Que de beaux souvenirs engrangés, grâce à la complicité et à l’hospitalité de nos amis alsaciens.  Et la promesse de moments aussi émouvants autour de l’orgue de Charolles.

….oooOOOooo….

What a difficult choice to make!  You, dear blog-readers, are still with us in Alsace … but since then, all sorts of things have been happening in Charolles. In the long run it seems wisest to finish the organ crawl, take you back home and tackle the rest from there!

These three days were truly remarkable:  incredibly full of interesting and moving experiences.

For Day 3 we met early below the astonishing little Stiehr-Mockers organ (1846, renovated by the Manufacture Blumenroeder in 2010) in the tiny chapel at Krautwiller.  This organ is not for classical music!  Julien Bailly played us some true « Alsacian music », an absolute pleasure.  We were to meet him again over lunch (27 km away) …  but he had a most surprising way of getting there.  I think as many photos were taken of him on his penny-farthing bicycle as of the organ!

Before lunch we had a painful duty to perform:  our traditional « gastronomic exercise » in the form of a wine-tasting session (thank you Vincent Stoeffel).  Very good for us, less so perhaps for the springs of our cars on the homeward run!

And then, our very last visit – last but not least, for the Abbay of Marmoutier and its A. Silbermann organ are world-famous.  After the necessary explanations, Hubert Sigrist gave a superb rendering of F. Couperin and Clérambault …  

It was difficult to tear ourselves away, but the road home was to be long. What beautiful memories we have, thanks to the generous welcome of our Alsacian friends!  Now we are all looking forward to more thrilling moments … with the organ at Charolles.