pendant ce temps, le programme de concerts 2015 démarre

Mots-clés

, , , , , , , , , ,

 

meanwhile, this year’s concert programme has been launched  (the English is below)

2015.04.17  affiche

Le fonctionnement en multitâche nous est sans cesse imposé.  Vous donner des nouvelles de la construction de notre orgue, préparer son arrivée à Charolles en septembre prochain, élaborer et proposer les différentes conventions à signer entre la Ville, la Paroisse et l’Association (accès à l’orgue, cahier de charges et modalités de désignation du titulaire …) ne doit pas ralentir nos tâches administratives (celles-ci sont très bien définies pour toute Association régulièrement déclarée en France, d’autant plus pour la nôtre qui aura bientôt réussi à collecter les 90 000€ promis) ou le programme de concerts.

La saison commence toujours dans la ville voisine de Paray-le-Monial en partenariat avec un « Musée de France » petit en taille mais excellent en qualité, consacré à l’art religieux (n’oublions pas que c’est dans cette ville qu’ont été reçues au XVIIème siècle les révélations du Sacré-Cœur).  Imaginer un concert en symbiose avec l’exposition temporaire de l’année n’est jamais facile, mais nous relevons le défi avec ardeur.

Pour faire écho à l’exposition 2015, « l’art en partage », consacrée aux donateurs du Musée depuis sa fondation en 1890, nous avions programmé un portrait musical et non le moindre :  il fut consacré à François Couperin « le Grand », un des musiciens les plus aimés de Louis XIV.  Grâce à l’ensemble « la Constance » nous avons vécu une soirée magnifique le 17 avril.

Un enchaînement très dense d’œuvres religieuses (dont plusieurs encore inédites) nous a été présenté par Claudine Charnay, Héloïse Guinard, Rosemay Magnan-Dauvin and Fanny Mouren (voix), avec Isabelle Papadopulo (flûte « Hotteterre » à une clé) et Patrice Boinet  (clavecin et direction).  Avec comme seuls moments d’allègement quelques textes déclamés écrits à ou par Couperin, une heure et demie de musique – même virtuose – aurait pu lasser le public.  C’est grâce à la beauté des œuvres et l’excellence des interprètes que les auditeurs ont été pris par l’émotion et en ont témoigné par une ovation d’autant plus appuyée qu’il avait été demandé de ne pas applaudir avant la fin.

P1030210

P1030213

P1030209 copie 800P1030218 copie 1000 20150417_220956

Comme j’ai fait remarquer avec un clin d’œil en remerciant l’ensemble après son bis, les gens passent bien moins de temps de nos jours qu’à l’époque de Couperin dans des offices religieux:  mais gageons que si nous remplacions les banales « chansonnettes » par des musiques de cette qualité, les bancs se rempliraient illico !

MAIS ON VOIT LES MUSICIENS TELLEMENT MIEUX EN REPETITION   

PHOTOS OF THE REHEARSAL ARE ALWAYS SO MUCH BETTER !

P1030157P1030171

P1030178P1030172 P1030156

meanwhile, this year’s concert programme is launched

Multitasking is an activity we constantly have to indulge in.  Reporting on our organ’s progress, preparing for its arrival in Charolles next September, preparing the various agreements to be signed between the town of Charolles, the clergy of Charolles, and the Amis de l’Orgue de Charolles (conditions of use, the appointment of the « titulaire » …)  must in no way interfere with our administrative tasks (stringent requirements in France for any « Association », especially one that aims to raise 90 000€ and – is in a very fair way to succeeding !) or with our concert programme.

This latter regularly begins in the neighbouring town of Paray-le-Monial in partnership with a smallish but excellent religious art museum (let’s not forget that this is the town where the Sacred Heart revelations took place in the 17th Century).  Programming a concert that links up with the exhibition of the year is never easy but always very stimulating !

The 2015 exhibition is entitled « art to share » and presents donors to the Museum since its foundation in 1890 :  a musical portrait seemed entirely appropriate and we chose a programme devoted to François Couperin « the Great », one of Louis XIV’s favourite musicians.  The Ensemble « la Constance » treated us to a magnificent evening on Friday 17th April.

The very dense programme of religious works (certain as yet un-edited) was presented by the baroque singers Claudine Charnay, Héloïse Guinard, Rosemay Magnan-Dauvin and Fanny Mouren, with Isabelle Papadopulo (one-keyed « Hotteterre » flute) and  Patrice Boinet  (harpsichord and musical direction).  With only a little bit of « breathing-space » provided by some spoken texts written to or by Couperin,  a whole hour and a half of music (with a request for no applause) could have left the listeners fidgety and fed up.  But the concert was magnificent and the audience rose to the occasion splendidly and gave the musicians the most enthusiastic of ovations. 

People nowadays spend far less time in church than they did during Couperin’s lifetime:  but I’d take a bet that if our mostly tacky modern church repertory were to be replaced by music of such magnificent quality, the pews would fill up surprisingly fast!

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 38 autres abonnés