autour de l’orgue

the organ is for everyone 

Quelles idées préconçues n’a-t-on pas à propos de l’orgue ?  Il serait « ennuyeux », et de surcroît « élitiste ».  (Comme si l’élite – qui peut tout s’offrir – allait choisir justement ce qui ennuie !  mais les idées préconçues sont rarement finement réfléchies …)

 C’est pourquoi nous tenons, en parallèle avec nos séries hautement professionnelles aux grandes exigences musicales (les « Journées de l’Orgue de Charolles » et les « Concerts du Marché »), montrer l’orgue comme partenaire de la pratique amateur, depuis les balbutiements du débutant jusqu’aux belles prestations de ceux qui choisissent de prendre la musique pour métier.  Sans oublier son rôle d’accompagnant lors des activités musicales de chœurs, d’ensembles instrumentaux.

 Voici une page évolutive sur cette semaine « Autour de l’Orgue » dédiée à la pratique amateur.

14.05.2017 :  Ouverture de la série avec un concert mettant en scène les trois chœurs de Charolles et des environs, La Clé des Chants (dir. B. Auzas), le Petit Chœur de Viry-Charolles (dir. M. Carver), Vocalise (dir. J. Balaguer).  A l’orgue, Guillaume Prieur, tout fraîchement nommé titulaire de l’orgue de Charolles !  Au programme, de très beaux incontournables pour les trois chœurs soutenus magnifiquement par l’orgue (un clavier électronique, cela ne fait vraiment pas l’affaire !) – Gloria (A. Vivaldi), deux chorales harmonisés par J.S. Bach, le chœur « Hallelujah » du « Messie » de Haendel.  Des morceaux chantés par de plus petites formations, et des pièces d’orgue interprétés de main de maître.  Un moment de bonheur !  Pour voir la galerie photo complète, cliquer ici.

17.05.2017 :  Journée de travail des classes d’orgue des Conservatoires de Mâcon et de Chalon-sur-Saône (professeur:  Guillaume Prieur).  Tout en préparant l’audition du soir …

20170517_144207 copie 1000

…  les élèves (de tous âges) …

20170517_160551 copie 1000

… ont reçu la visite (en quatre groupes) des élèves de la classe de piano de l’Ecole de Musique de Charolles avec leur professeur Pascale Perray.

20170517_144304 copie 1000

Ils ne faisaient qu’observer …  et écouter les différents timbres.  Une « mise en bouche » pour leur prochaine visite, le 21 juin, où ils fêteront la Musique en jouant chacun quelques mesures d’une pièce préparée.  Ils sont partants!

Le soir, pour l’audition, nous étions en petit comité.  Les Charolais ne sont pas encore habitués, semble-t-il, à l’idée qu’un concert d’amateurs puisse apporter de grandes joies.  Cela viendra!  Pour nous, qui avons assisté, c’était un très beau moment.  Dumont, Buxtehude, Pachelbel, F.Couperin, JSB, CPE …  étaient de la soirée.  L’interprète le plus jeune a fait sensation …

20170517_205439 copie 1000

18.05.2017:  les visiteurs du jour, c’étaient les élèves d’orgue de Pascal Sabot (Montceau-les-Mines et Le Creusot).  Un après-midi dense pour découvrir l’orgue …  à la suite de quoi certains venus « voir » seulement, enthousiasmés par leur passage sur le banc de l’instrument présenté avec conviction par leur maître, ont décidé de jouer le soir.  Et il est vrai que notre instrument, s’il est très exigeant, montrant sans compromission aucune « l’état des lieux » de celui/celle qui joue, est en même temps amical et rassurant.

20170518_180438 copie 1000

20170518_183821 copie 1000

20170518_203452 copie 1000

20170518_205055 copie 1000

Ces visites sont une grande joie pour nous.  Avis aux autres classes d’orgue qui seraient tentées par le voyage :  nos bras vous sont grand ouverts.

19.05.2017 :  et lorsque la pratique amateur a permis de gravir les niveaux, se pose forcément un jour la question (s’agissant d’un jeune) : « Et si j’en faisais mon métier ? »  Devenir professionnel, cela suppose forcément tout le bouquet de compétences musicales (que certains organisateurs de concerts réduisent au « talent » …  honte sur eux !).  Mais pas seulement !  Une discipline à toute épreuve (même la musique, il y a forcément des jours où on ferait volontiers autre chose), un sens aigu de l’autocritique, un charisme réel et le sens de la communication, une gestion de l’énergie (et de la fatigue !) …  ce dont l’excellent amateur peut se dispenser.  Et c’est très bien ainsi :  que de cuisiniers géniaux, de pilotes d’avion archi-compétents …  (la liste serait inépuisable) font d’une autre activité leur gagne-pain, réservant leur grande passion pour les heures de liberté !

Heureusement pour la musique, certains choisissent le dur chemin de la vie professionnelle, et pour finir cette semaine dédiée aux pratiques amateurs nous avons voulu en rencontrer.

Sylvain Moreau est du nombre et je ne résiste pas à la tentation de reproduire ici son cursus : 

Né en 1991 à Châteauroux, Sylvain Moreau débute l’apprentissage des instruments à claviers par le biais des musiques actuelles piano, synthétiseurs) dans une petite école de musique à La Châtre.

C’est contre toute attente au collège que va se décider son avenir musical grâce à la rencontre de Sébastien Gion, son professeur d’éducation musicale qui, croyant en ses chances, saura l’orienter vers un baccalauréat option musique et l’aiguiller vers le conservatoire où il lui présente Michel Louet, le professeur d’orgue et de clavecin.

Après avoir étudié conjointement le jazz, l’orgue et le clavecin à Châteauroux, Sylvain poursuit ses études à l’Université Paris-Sorbonne puis au Pôle Supérieur d’Enseignement Artistique de Paris/Boulogne-Billancourt où il se spécialisera dans les musiques anciennes, fortement marqué par l’enseignement de ses professeurs : Noëlle Spieth, Bibiane Lapointe et Frédéric Michel.

Passionné depuis toujours par l’enseignement, c’est dans cette dernière école qu’il étudie la pédagogie, obtenant ainsi son Diplôme d’État de Professeur de Musique.

Avec son ensemble Les Silvains il se produit régulièrement dans la Région Centre-Val de Loire où il s’attache à faire découvrir la musique ancienne. Il est également membre de l’ensemble Diaphora, composé de cinq musiciens berrichons ayant pour démarche de démocratiser la musique classique.

Le beau concert qu’il nous a offert !  Pour mettre en valeur les qualités de style et les richesses de timbres dont dispose l’orgue de Charolles, il a joué Caurroy, Lully (transcrit par lui-même), F.Couperin, Guilain, Muffat, Buxtehude, Bruhns …  Passion et maîtrise, volonté d’innover aussi, la nouvelle génération n’est pas en retrait sur ses aînés immédiats, et les heureux auditeurs suivront avec passion la carrière de Sylvain.

20170519_204212 copie 1000

20170519_204626 copie 1000

20170519_212846 copie 1000

20.05.2017 :  pour permettre une découverte plus en proximité que lors d’un concert classique, les Amis de l’Orgue organisent régulièrement des séances de présentation de l’instrument en musique.  Les œuvres jouées constituent plus un « buffet de dégustation » qu’un « programme de concert » car elles visent à laisser saisir le principe de base de la registration (= choix des « jeux »/« registres ») depuis le timbre de base (la Montre), en ajoutant ensuite de la rondeur – de la lumière – du piment.  Ensuite, les jeux d’anches en chœur et isolément, les jeux de détail (une suite française classique se prêtant à merveille à ce schéma).  Pour le pédalier, J.S.Bach, Buxtehude …

C’est ainsi que les personnes ne connaissant pas du tout l’orgue peuvent entrer sans crainte dans un univers passionnant.

21.05.2017 :  un concert rescapé de l’ancienne programmation, celle « d’avant l’orgue ».  C’est le rendez-vous annuel « Carte blanche à … » qui accueille des étudiants en fin de parcours du Département de Musique Ancienne du CNSMD de Lyon, célèbre pour la magnifique qualité des musiciens qu’il produit.  Nos photos vous laissent deviner la beauté de la Salle d’Apparat du Prieuré (clunisien) de Charolles:  l’acoustique est de la même qualité.

Nous recevions l’ensemble « l’Archivolte »:   Cécile Desier violon baroque, Marie Lerbret flûte à bec, Louise Bouedo-Mallet viole de gambe, Anne Duchêne violoncelle baroque et Mathilde Blaineau clavecin qui nous emmenaient pour une soirée imaginaire à Leipzig en 1730, au Café Zimmermann où J.S.Bach et Telemann se détendaient en musique en compagnie de leur famille et leurs amis musiciens.  On donnerait cher pour avoir encore des cafés comme celui-là!  « L’Archivolte » nous a offert une prestation superbe à tous points de vue:  une musicalité sans emphase ni maniérisme, une parfaite maîtrise technique, un plaisir palpable pris à la fois dans la musique et dans le fait de jouer ensemble.  Nos vœux de réussite les accompagnent pour la suite de leur carrière …    vous verrez d’autres photos en suivant ce lien.

20170521_194011 copie 1000

20170521_194017 copie 1000