comment bien terminer une saison?

Vedette

Mots-clés

, , , , , , , , , , ,

ending the year on a high note

(the English version is down below)

Nativite_Campin_BonneVolonté_Bergers

Pas de problème!  il suffit de programmer (pour le 28.11.2014) trois musiciens remarquables :  Petra Ahlander (soprano), André Gabriel (galoubet-tambourin) et Luc Antonini (orgue coffre).

 André Gabriel est connu des mélomanes charolais:  son premier passage a fait penser à un ouragan bienfaisant, tellement ce musicien hors normes est en perpétuel mouvement.  Rien que par son parcours, il est atypique :  le jeune musicien démarre en tant qu’altiste, mais, fasciné par la musique folklorique provençale, il fait ses premiers pas au galoubet-tambourin chez les Musiciens de Provence.  Là, c’est une ascension vertigineuse car André est de l’étoffe des virtuoses.  Il sait jouer de tout …  mais c’est pour tout ce qui concerne le galoubet-tambourin qu’il est devenu un expert reconnu, tant dans le folklore provençal du XIXème siècle que dans celui, plus rare, des salons parisiens à la veille de la Révolution (c’est dans ce répertoire qu’il nous a séduits à Charolles en 2010).

Cette fois il viendra « en trio »:  à ses côtés la soprano Petra Ahlander chantera les textes souvent fort savoureux d’un répertoire traditionnel aux parfums de l’Avent et de Noël.  Elle affectionne tout le corpus de musique depuis le XVIIème siècle (ayant travaillé notamment avec le groupe renommé A Sei Voci) jusqu’à celle de nos jours.

A l’orgue coffre nous entendrons le grand organiste Luc Antonini, que les concerts emmènent dans les plus grandes villes d’Europe et dans les festivals les plus prestigieux.  Se consacrant aussi à la mise en valeur du patrimoine historique des orgues d’Avignon, il soutient énergiquement le projet de l’orgue de Charolles. 

Nous avons ainsi toutes les raisons de nous réjouir à la perspective de ce concert où nous aurons rendez-vous – entre autres – avec de beaux noëls traditionnels (Saboly, Balbastre …) et avec J.S. Bach.  De belles découvertes nous attendent.

« A la venue de Noël » :  Petra Ahlander (soprano) André Gabriel (galoubet-tambourin) Luc Antonini (orgue positif), le vendredi 28 novembre 2014 à 20h30 en l’église de Charolles (chauffée – autant qu’il est possible dans un si grand bâtiment!).      Billetterie à l’entrée du concert, réservations au 06 48 63 37 54  (places numérotées)  jusqu’au 26.11.2014 inclus.  Participation aux frais:  15€   (de 7 à 17 ans:  5€  –  gratuité pour les demandeurs  d’emploi et les bénéficiaires des minima sociaux)

Petra Ahlander et Luc Antonini seront avec les Amis de l'Orgue de Charolles le 28.11.2014

Petra Ahlander et Luc Antonini ne sont pas seulement des musiciens admirables mais aussi d’ardents supporters de l’orgue de Charolles actuellement en construction. Petra Ahlander and Luc Antonini are not only admirable musicians but also fervent supporters of the future Charolles organ.

André Gabriel reviendra à Charolles le 28.11.2014 pour un concert organisé par les Amis de l'Orgue de Charolles

André Gabriel est déjà passé à Charolles il y a quatre ans : les jeunes élèves de l’Ecole de Musique n’avaient jamais rien vu (ni entendu) de pareil !   André Gabriel was in Charolles in 2010 : the youngsters at the Ecole de Musique had never seen or heard anything like this before !

 

 A « high note » ?  that will be quite literally true …  for apart from the highest ranks of the organ, what could be higher than the provençal galoubet (or three-holed pipe) accompanied by an impressively large and deep-sounding tambourin ?

But even more to the point …  this is a concert to get really excited about.  With the renowned galoubet-tambourin specialist André Gabriel will be the excellent Scandinavian soprano Petra Ahlander and, on a chest organ (while awaiting the arrival and inauguration of the Charolles organ !) the great concert organist Luc Antonini.

I must not start raving about all the pleasures in store in a programme devoted to Advent and the Nativity …  ranging from arias by J.S.Bach to ancient Christmas carols (Saboly, Balbastre).  Suffice it to say that if you are to be anywhere near Charolles on the date, don’t miss this concert !

« A la venue de Noël » (« Waiting for Christmas » – the title of a much-loved Christmas Carol published in the 17th Century) Friday 28th November 2014 at 20h30 in the Sacred Heart Church in Charolles (heated – as far as is possible in such a large building!).  Tickets on sale at the entry to the concert, and prior bookings may be made by calling 06 48 63 37 54 until 28.11.2014 included.   Price:  15€  (5€ for 7-17 years old and students and entirely free for the very young and the unemployed)

 

Elodie Soulard : un concert génial

Mots-clés

, , , , , , ,

Elodie Soulard was fantastic !

(scroll down for the English version)

Nous l’annoncions avec impatience, elle est venue, précédée d’une réputation des plus solides.  Les mélomanes qui l’attendaient le 05.10.2014 ont découvert une artiste jeune et discrète, qui paraissait presque plier sous le poids de son accordéon …  Mais aux premières notes la force d’une nature hors pair est devenue apparente. 

P1020132  1000

Elodie Soulard en concert le 05.10.2014 dans la belle Salle d’Apparat du Prieuré de Charolles

 Déjà, le programme choisi impressionnait par sa richesse en styles musicaux divers et en émotions contrastées, allant d’une Suite anglaise de J.S. Bach, dont la limpide exigence polyphonique fut pleinement servie, jusqu’à la transcription de la 15ème Rhapsodie hongroise de F. Liszt, catalogue terrifiant des ressources immenses d’un instrument finalement … mal connu.  Chemin faisant, entre autres œuvres, un Andantino de l’organiste du XIXème siècle L. Boëllmann apportait comme une consolation amicale aux cœurs blessés, mais sans la sensiblerie trop fréquente à cette époque … suivi d’une brillante Valse sentimentale de F. Schubert, d’une magnifique vitalité rythmique.

Assumer avec brio ce programme de haute virtuosité fut un premier tour de force, mais Elodie Soulard y a joint un autre, celui de le donner avec sensibilité et générosité.  C’est loin d’être toujours le cas dans des programmes d’une telle technicité et l’intensité de l’écoute des auditeurs a été une belle réponse au cadeau qui leur était fait. 

L’interprète s’étant déclarée honorée que le petit « orgue à bretelles » ait été invité pour soutenir le futur grand orgue de Charolles, la joie de l’auditoire fut à son comble.  Un moment de bonheur absolu …

élodie soulard en concert à charolles le 05.10.2014  P1020130 vignette

un public comblé lors du concert d'Elodie Soulard à Charolles le 05.10.2014  P1020137 1000 rogné

 

 

  We announced her concert in glowing terms …  the music-lovers who came to Elodie Soulard’s concert (05.10.2014) found a quiet young woman who seemed almost too frail  for the weight of her accordion.

But then she started to play …  and swept us all along with her, thanks to the remarkable conviction of her performance.  The extremely varied programme (both in musical style and in mood) began with a Suite Anglaise by J.S. Bach in which she did full justice to the rigorous counterpoint, and ended with a transcription of Liszt’s terrifying Hungarian Rhapsody N° 15, an exhaustive catalogue of the seemingly infinite possibilities of the accordion.

In between was (amongst other works) an Andantino by the 19th Century organist L. Boellmann, composed in a period of much mushy sentimentality, especially in the religious repertory :  here it was  simple and moving, a discreet and friendly consolation for suffering hearts.  A brilliant Valse Sentimentale by Schubert was the perfect foil, brimming with a contagious joie de vivre.

Playing such a highly demanding programme was already a feat in itself.  Elodie Soulard went even further, performing these perillous works with sensitivity, as a gift to the audience.  This is by no means always the case in virtuoso recitals and the listeners responded with one of the most intense silences I had ever « heard ».

And when Elodie Soulard declared, in between two encores, that it was an honour for her and her little « shoulderstrap organ » (« orgue à bretelles » as the accordion is often affectionately called in French) to contribute something to the Charolles organ project, our enthusiasm knew no bounds …  

trying out the acoustics 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 29 autres abonnés